Historique
Mission et objectifs
Services offerts
La violence
Autoévaluation
Autres organismes
MISSION DE L'ORGANISME

Homme Alternative est un organisme à but non-lucratif qui vise, en regard de la problématique de la violence conjugale et familiale, à offrir un service de prévention et de traitement auprès de la population masculine correspondant aux territoires du Centre de Santé et de Service Sociaux Arthabaska - Érable.


OBJECTIFS DE L'ORGANISME


•   Prévenir et éventuellement contrer la violence familiale et/ou conjugale.   •  Offrir un service de référence et de consultation à tous les hommes.
         
Bâtir et appliquer une approche d’intervention adaptée à cette problématique et qui met l’accent particulièrement sur la cessation du comportement violent.   •  Permettre aux individus qui vivent ce problème d’effectuer une réflexion et un cheminement personnel afin qu’ils puissent éventuellement aider d’autres hommes aux prises avec les mêmes difficultés.
         
Informer et sensibiliser la population au problème de la violence familiale et conjugale et aux alternatives applicables.   •  Fournir aux hommes et aux adolescents qui sont aux prises avec les problèmes de violence une aide concrète et particularisée;



















OBJECTIF DE L'INTERVENTION

Le premier objectif du service de Homme Alternative est d’offrir une aide à l’homme qui utilise des comportements violents, qui lui permettra d’éliminer de sa vie ses comportements abusifs envers sa conjointe et ses enfants. Cela vaut pour toutes formes de violence, qu’elle soit verbale, psychologique, physique, sexuelle ou économique.

         Le programme de thérapie veut sensibiliser l’homme afin qu’il prenne conscience de son problème et l’amener à reconnaître qu’il est maître de ses comportements. Le client peut ainsi découvrir le pouvoir qu’il a sur lui-même et non pas le pouvoir qu’il croit que les autres ont sur lui.

         La thérapie permet aussi à l’homme de trouver ses propres solutions face à sa violence et lui démontrer par le fait même, le pouvoir qu’il a de se changer lui-même. Les hommes qui viennent chez Homme Alternative doivent nécessairement s’impliquer pour atteindre leurs objectifs en acceptant de partager et de discuter ensemble de leur vécu. De plus, les outils découverts lors de la session doivent être quotidiennement utilisés afin de mettre en pratique de nouveaux comportements, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des rencontres.



PRINCIPE DE BASE DE L'INTERVENTION


L’intervention chez Homme Alternative repose sur des principes et valeurs qui sont fondamentales afin que la démarche thérapeutique amène la responsabilisation du client. Nous décrivons ici les plus importants :

La violence conjugale est un crime au même titre que la violence contre un étranger.
La priorité doit être accordée à la sécurité et à la protection des victimes.
Si un intervenant a de bonnes raisons de croire que la sécurité de quelqu’un est en danger, il a le devoir de dénoncer la situation aux autorités concernées.
L’intervention vise l’arrêt pur et simple de toutes les formes de violence (verbale, psychologique, physique, sexuelle, économique, …).
Le fait que la violence entraîne ou n’entraîne pas de poursuites judiciaires ne doit pas en changer le caractère répréhensible, ni le traitement.
L’intervention prône l’égalité entre les sexes et entre les personnes quelque soit leur religion, leur orientation sexuelle, etc.
Chaque individu est responsable de ses comportements violents.
L’aide offerte aux conjoints violents ne doit jamais servir à éviter une sanction pénale.
L’intervention auprès des conjoints violents doit tenir compte du caractère criminel de la violence conjugale et s’assurer de ne pas atténuer, aux yeux du client la portée du processus judiciaire.
La violence est un comportement appris et non pas une maladie.
L’intervention auprès des conjoints violents doit considérer que le comportement violent est un mode de contrôle appris, perçu comme avantageux, utilisé pour régler les conflits et les insatisfactions et non pas une maladie sur laquelle la personne n’a aucun pouvoir.
L’agir violent n’est pas une perte de contrôle de soi, mais plutôt un moyen de prendre le contrôle et le pouvoir sur l’autre.
Les souffrances du participant ne peuvent justifier ses comportements violents.


Bien entendu, l’intervenant doit tenir compte du vécu du client pour mieux comprendre comment il agit aujourd'hui, mais cela ne doit pas servir à l’excuser ou à le déresponsabiliser face à ses comportements.




90, rue Girouard, Victoriaville (Québec)     Téléphone : 819 357-5757      Télécopieur : 819 357-5151      info@hommealternative.qc.ca